Qu’est ce que la validation des acquis de l’expérience VAE et à quoi sert-elle ?

Publié le : 11 août 20226 mins de lecture

La validation des acquis de l’expérience, souvent abrégée en VAE, est un dispositif qui permet aux personnes ayant acquis une certaine expérience professionnelle de faire valoir cette expérience en vue d’obtenir un diplôme. La VAE est ouverte à toute personne justifiant d’au moins trois ans d’expérience professionnelle en rapport avec le diplôme visé. Pour bénéficier de la VAE, il faut suivre une procédure qui comporte plusieurs étapes. Tout d’abord, il faut rédiger un dossier de candidature dans lequel on décrit son parcours professionnel et ses compétences. Ce dossier est ensuite envoyé à un jury, composé de professionnels du domaine concerné, qui se prononce sur la recevabilité de la demande. Si le dossier est jugé recevable, le candidat peut ensuite passer une épreuve orale, au cours de laquelle il devra présenter son expérience et ses compétences devant le jury. Si le candidat est reconnu apte à obtenir le diplôme visé, il lui sera délivré sans qu’il ait à suivre de formation complémentaire. La VAE peut être un moyen pour les personnes ayant acquis de l’expérience professionnelle de valoriser cette expérience et de se faire reconnaître un niveau de qualification équivalent à celui d’un diplômé.

La validation des acquis de l’expérience (VAE) est un processus qui permet aux personnes ayant acquis de l’expérience professionnelle de transformer celle-ci en diplôme ou en titre professionnel. Ce processus est ouvert à toute personne majeure, quel que soit son niveau de formation initiale. Le but de la VAE est de valoriser l’expérience professionnelle des candidats et de leur permettre d’obtenir un diplôme ou un titre professionnel qui leur ouvrira les portes de l’emploi ou leur permettra de progresser dans leur carrière. Pour que la VAE soit possible, il faut que le candidat remplisse certaines conditions et notamment qu’il justifie d’au moins deux ans d’expérience professionnelle dans le domaine visé par le diplôme ou le titre professionnel. Le candidat doit également suivre une formation préparatoire à la VAE d’une durée minimale de 20 heures.

La validation des acquis de l’expérience, qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes souhaitent valider leurs acquis professionnels afin d’obtenir un diplôme ou un titre professionnel. La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet aux personnes ayant acquis une expérience professionnelle significative de faire valoir cette expérience et de la faire valider par un jury. La VAE est ouverte à toute personne ayant acquis une expérience professionnelle de trois ans minimum, quel que soit son niveau de formation initiale. Pour pouvoir déposer un dossier de VAE, il faut avoir travaillé au moins 600 heures dans le domaine visé par le diplôme ou le titre professionnel. Le dossier de VAE est composé d’un mémoire qui présente le parcours professionnel et les compétences acquises par le candidat, ainsi que d’un dossier de preuves qui permet de valider ces compétences. Le mémoire doit être écrit de manière à ce que le jury puisse apprécier les compétences du candidat et son expérience professionnelle. Le dossier de preuves est composé de différents documents permettant de valider les compétences du candidat, tels que des certificats de travail, des attestations de formation, des diplômes ou titres professionnels, etc. Le jury se réunit ensuite pour évaluer le dossier du candidat et décider si celui-ci peut obtenir le diplôme ou le titre professionnel visé. La VAE est un processus long et complexe, mais elle permet aux personnes ayant acquis une expérience professionnelle de valoriser cette expérience et de la faire valider par un jury.

À quoi sert la validation des acquis de l’expérience ?

La validation des acquis de l’expérience permet aux personnes ayant acquis un savoir-faire hors des circuits traditionnels de l’enseignement de valider ces acquis et de les faire reconnaître par un diplôme. Cette démarche leur permet d’accéder à un emploi, de poursuivre leur formation ou de bénéficier d’une promotion. La validation des acquis de l’expérience s’adresse à toute personne souhaitant valoriser son expérience professionnelle, qu’elle ait ou non déjà un diplôme. Elle est ouverte à tous les publics, quels que soient leur âge, leur situation professionnelle ou leur niveau de formation.

La validation des acquis de l’expérience se déroule en trois étapes :

  • l’évaluation du dossier de candidature,
  • l’entretien de validation,
  • la décision de la commission de validation.

Le dossier de candidature permet à la commission de validation d’évaluer le savoir-faire et les compétences du candidat. Il est composé de différents éléments, comme un CV, une lettre de motivation, des attestations de travail ou de formation, etc. L’entretien de validation est l’occasion pour le candidat de présenter son expérience et ses compétences à la commission. Il permet également aux membres de la commission de mieux le connaître et de s’assurer qu’il a bien saisi les enjeux de la démarche de validation. La commission de validation est composée de professionnels ayant une expertise dans le domaine visé par le candidat. Elle se réunit pour étudier son dossier et décider si les acquis de l’expérience du candidat sont suffisants pour lui permettre d’obtenir le diplôme visé.

La validation des acquis de l’expérience est un processus qui permet aux personnes ayant acquis une expérience professionnelle de faire valoir cette expérience en vue de l’obtention d’un diplôme. Ce processus est reconnu par les organismes de l’État et les employeurs comme étant une manière légitime d’obtenir un diplôme.

Plan du site